En mode chacal

Dernière ligne droite (J-6) avant la reprise du travail, autant le dire, je suis d’une humeur massacrante.

Je le sais que trop bien, je ne suis pas une femme d’intérieur, faut que j’arrête de faire du lard à domicile, mais bon, voilà, on a beau chérir sa liberté de femme active, laisser sa merveille de petite fille, même aux bons soins de ses grands mères pour juin et juillet (après on va embrayer sur un mois de vacances, faut pas déconner), ça fout les glandes. D’ailleurs, en parlant de glandes, je vous raconte pas l’état de mes glandes mammaires, affolées par la diminution drastique du nombre de tétées pour cause de sevrage. Je termine toutes les nuits avec les seins durs comme du béton, c’est affreusement douloureux et frustrant. Par contre, si quelques maternantes s’égarent encore sur ce blog cette semaine, qu’elles se gardent leurs conseils pour maintenir allaitement et activité salariée : non je ne passerais pas 40 minutes par jours dans les WC du boulot pour me traire les seins. D’ailleurs j’ai rendu le tire lait électrique à la pharmacie, la location était terminée (et il prenait la place d’une commode normande dans mon salon). Je maintiens la tétée du matin et celle du soir le temps que je peux (on avait tenu 5 mois avec l’Héritier), et baste.

Au rayon tout de même des bonnes nouvelles, j’ai réussi à organiser le mode de garde pour septembre, on a la famille pour la garde partagée et la nounou embauchée depuis hier soir. Putain de parcours du combattant dont je suis contente d’être venue à bout. Comme d’hab ça va nous coûter une couille, mais c’est le mode de garde à mon sens le plus chouette pour des enfants en bas âge. Après, une fois scolarisés, ça se discute (j’en ferais un post à l’occasion, des questions de garde de nains, je sais que ça intéresse plein de monde, mais c’est moyen fun comme sujet).

Sinon, depuis le 12 juin, ça fait 7 ans que l’Epoux & moi sommes mariés. Noces de laine il paraît. Putain 7 ans.

On a bien bossé.

photo(13)

(Oui, on ne se marie pas QUE pour faire des enfants, mais en matière de bilan, c’est assez photogénique et plus pudique.)

16 réponses sur “En mode chacal”

  1. Bon ça y est, la horde de maternantes a desertée les lieux ? On peut reprendre nos petites habitudes entre nous, tranquille ?
    (pis arrête de nous les énerver toi, après elles stressent et le lait est moins bon !)

    Que dire sinon, happy anniversary, bravo pour les 2 merveilles et COURAGE pour cette fuckin’ reprise, may the force be with you 😉

    (Le sourire de Louise sans quenottes on dirait le sourire de ma mémé ! LOL)

  2. C’est pas si dur que ça la reprise, et pis t’auras plein de trucs à raconter à tes collègues devant la machine à café lundi matin… ou pas 🙁
    Bon courage (si, si, il en faut)

  3. Rien que de penser aux seins en fin d’allaitement (et puis tant qu’on y est au début aussi), ça me conforte dans mon idée que si petit troiz il y a, il n’y aura pas de troisième allaitement.
    Bon courage pour la reprise.
    Le pire est à venir : il y a quelques mois, la chair de ma chair, ma petite fille mignonnette d’amour m’a appelée « nounou » pdt des semaines, cette morue!!
    :o)

  4. Bonjour,
    Je viens de lire votre billet, et j’avoue être assez étonnée de la façon dont vous vous réjouissez de votre retour au travail.
    Je pense que vous vous méprenez quant aux intentions des femmes qui décident de rester auprès de leur famille, et notamment celles qui choisissent d’allaiter après 36 mois.
    D’abord, la majorité des mamans qui restent à domicile/continuent d’allaiter (car ce sont ces deux pratiques que vous montrez du doigt) le font avant tout non pas “parce qu’il faut le faire”, mais parce que c’est ainsi qu’elles sentent les choses.
    De plus, certaines d’entre nous profitent du fait qu’elles restent à la maison parce que c’est économiques (eh oui!) et vraiment pratique.
    Une maman parisienne qui travaille et qui veut allaiter, et qui prend les transports en commun pour déposer son enfant chez la nounou (je vous parle ici d’une situation que je connais bien) “bénit” chaque sa trayeuse et sa nounou (bien plus confortable pour elle et son bébé, bien plus sécurisante aussi). Elle est contente également après une longue journée de pouvoir allaiuter sans avoir à faire patienter son enfant pour le nourrir. Ce ne sont que des exemples, il y en auraient des dizaines d’autres démontrant combien le fait de rester à la maison, loin de l’oisiveté dont vous l’accusez (ce que vous ne démontrez absolument pas, d’ailleurs, faute de preuves), est surtout très pratique pour les mamans.
    En revanche, votre billet prouve que la maternitude n’est pas fait pour tout le monde. Chacun fait comme il veut, n’est-ce pas. Tant qu’il respecte l’autre…….

  5. Allaiter tout en reprenant le boulot, c’est assez courageux ! si on peut le faire tant mieux, si on peut pas c’est pas bien grave tant qu’on arrive à garder 2 tétées matin et soir, celle du soir étant la meilleure, c’est le moment « retrouvailles » !
    La lactation va se mettre en place automatiquement, mais prévoir quand meme des coussinets d’allaitement en cas de fuites pendant la journée !

  6. Autant pour le maternage, je peux comprendre; mais en revanche pour la maternitude, faut être allé sur la Grande Muraille de Chine pour en appréhender le concept ?

  7. Magnifiques, les sourires des petits. Celui de l’Héritier, additionné au regard qu’il pose sur sa soeur, est extra.

    Bonne reprise. Et pour participer au débat : je n’ai allaité aucun de mes fils. Le fait que je sois un homme n’est pas complètement étranger à cela.

  8. Félicitation pour les 7 ans ; ) et pour la réussite de l’Héritier et la Dauphine

  9. Je n’ai qu’un mot : courage. J’en aurai besoin en septembre et je me dis qu’il faut vraiment que je profite de chaque jour, même ceux où il m’en fait voir de toutes les couleurs à base de micro sieste de 15 minutes…

  10. coucou sasa

    pffou je n’ose me prononcer (malgré mes deux grossesses merdiques et allaitement chaotique et job à temps plein) sur ces débats très chahutés depuis quelques temps sur cet espace jadis témoin de nombreuses paires de fesses masculines .. les temps changent… mais bon il s’agit de tes nains, (sont trop mimis en plus) donc respect.

    bouououhou – bon courage à toi pour cette reprise…en fait, tu vas redécouvrir le sens de
    – Shopping entre midi et deux (sans les nains,oui sans eux, sans les cris, sans les départs précipités de la boutique pour cause de mort imminente de honte), (j’en suis privée depuis un an compte tenu de ma localisation de m*****)
    – Bouffe entre pote le midi et BINCHHHHHH (je peux même venir si vraiment tu as le bourdon),
    – Daubage (activité préférée , tout mode possible ; sametime, machine à café, mail..)
    – et rentrage tôt le soir, n’en déplaise à ceux et celles qui ne le font pas, pour retrouver ton home sweet home… (version glam, en vrai le soir c’est verdun à la maison)

    t’es rodée, sasa… fingers in the nose……
    TCHO

  11. Dire qu’hier je pleurais en rentrant de la visite à la future crèche de mon gnome. Tania tu es mon idole !!!!

  12. En tout cas, elle s’y connait flambymum en mamelles, y a qu’a voir ce qu’elle référence en matière de site web sous son login.
    Nan, mais franchement, glandimum, rester à la maison pour trainer sur des sites de cul! y a pas autre chose à faire?

    Sinon, courage sasa

  13. Merci pour vos encouragements. Des fois je pleure un peu et puis ça passe 🙂

    Labriss / Tania : GlandiMum est une coquine. Je la connais de loooongue date !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.