Quelques instants(gram) de ma semaine #57

Semaine sans déplacements, c’est toujours plus reposant, mais avec un max de temps …. en conf call.

Comme d’habitude, pendant les interminables calls, les stars, ce sont mes collants (bon, en fait c’est surtout que j’ai cette désagréable habitude de mettre les pieds sur mon bureau, comme un gros beauf de commercial de base).

A motifs. Les collants. Ce sont ceux que je préfère.

Graphiques.

PhotoInformation

Plumetis.

PhotoInformation

D’ailleurs la Dauphine aussi, aime bien porter des collants.

Colorés.

PhotoInformation

Mais bon, globalement, en conf call, avec mon casque de téléconseillère frangée, je dépéris.

PhotoInformation

Cette semaine, j’ai aussi poursuivi mon chemin de croix pour la scolarisation de l’héritier (pour mémoire, il est inscrit dans le système scolaire public, mais pas dans l’école où il est actuellement, pour de sombres questions de carte scolaire). J’ai du mal à déterminer entre l’Education Nationale et la Ville de Lyon qui est le plus nuisible. Disons qu’entre les deux, on est tout de même assez gâtés : protocoles administratifs pénibles et redondants, informations délivrées contradictoires entre les deux administrations, délais de réponse anormalement longs, absence de prise de considération du bien être des enfants, projet pédagogique inexistant ….

En un mot comme en cent, ils me les brisent menu.

(Mais comme je suis une gueudin, j’essaie aussi de faire inscrire la Dauphine en école maternelle, alors qu’elle n’aura que 2 ans 1/2 à la rentrée 2013. Là aussi, on est pas sortis des ronces.)

PhotoInformation

Du coup, je me suis autorisée une petite sortie cul(turelle) vendredi soir pour me dérider les chakras. Petit ciné entre filles (pour mater Ryan Gosling dans « The place beyond the pines« , canon as usual dans un film profondément déprimant), puis petit tour pour boire du vin et grignoter fromage et saucisson chez tonton Kiki (la Bouteillerie, rue de la Martinière, allez y de ma part, il vous fera une léchouille).

PhotoInformation

Le lendemain, nos petits Picasso ont ambiancé le salon de leur créativité délirante. Huhu.

(Et on remercie bien fort le changement d’heure d’été, grâce auquel on a franchi aisément le cap psychologique et symbolique des 7h.)

PhotoInformation

Dimanche, on a tenté une vraie sortie cul(turelle), à Quais du Polar.

Autant dire que l’on était pas les seuls.

PhotoInformation

Heureusement, on a des enfants TRES sages.

(LOL.)

(Mais bon, on en a pas perdu un dans la foule, c’est déjà ça.)

(Ou pas.)

PhotoInformation

Bonne semaine les vilains !

Une réponse sur “Quelques instants(gram) de ma semaine #57”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.