Ca sent les vacances …

…. mais ça n’en est pas.

C’est l’inconvénient majeure de travailler dans des contrées exotiques : tu te retrouves à crécher dans des cadres paradisiaques (et là, autant vous dire que l’Île Maurice, ça me plaît très très fort), mais en fait non, t’es pas là pour squatter la piscine et la plage, mais bien pour taffer.

Je vous propose à peine de cliquer sur ce lien.

Si, vous y êtes ?

C’est choli hein ?

(Le pire, c’est qu’avec les accords d’entreprises on paie 3 fois moins que le touriste moyen, qui lui autant te dire, se fait bien essorer, mais c’est quand même très classieux l’endroit. Et le personnel est super sympa, ça me change des Caraïbes.)

Pour l’instant, je ne me suis même pas encore baigné. Non, je suis descendue de mon avion, j’ai couru à l’hôtel pour me doucher (rapport aux 8 heures d’attente + 12 heures, autant dire que tu sens un peu le renfermé), et repartie de suite à Port Louis rencontrer mes collègues locaux.

Par contre, j’ai mon réveil à 6 h (rapport au fait qu’à 7 h 30 j’ai un taxi pour aller sur mon site d’audit), je vais essayer la baignade matinale. Parce que c’est couillon, mais j’ai peur de me baigner dans le noir ….

Et parmi les chaînes de télé y’a des musicales bien daubiques comme j’aime, je rattrape mon retard ….

Ca par exemple. J’adore (oui plus c’est mauvais, plus ça me plaît).

(Irrécupérable. Je sais.)