Préservatifs sans latex – le sexe protégé à la portée des chattes sensibles

(J’ai longuement hésité sur le titre. Mais en même temps, autant appeller une chatte un chat non ? Non ? C’est pas très très distingué ? Tant pis.)

(Post non sponsorisé, as usual, mais je veux bien faire un test des tests, avis au Roi de la Capote, coucou Marc.)

Le blog du Préservatif l’annonce donc, Durex sort une gamme de préservatifs sans latex, Suprême Sans Latex. Et ça, c’est effectivement une très bonne nouvelle pour ceux et celles comme moi, qui sont allergiques au latex. Oui ça existe, et c’est assez handicapant, et pas qu’au niveau sexuel, parce que le latex, y’en a plus que l’on pense. Mon allergie n’est pas très forte (même si elle implique d’être signalée et prise en compte quand je me fais opérer), mais tout de même assez marquée pour que tout rapport (même fort civilisé) avec préservatif classique me laisse un souvenir … comment dire … cuisant.

(Vous noterez que mes souvenirs capotes sont généralement peu glorieux, rappelez vous.)

Alors, évidemment, je sais qu’une question vous brûle les lèvres (c’est le cas de le dire, ah ah), comment qu’on fait quand est allergique au latex pour avoir des rapports sexuels protégés ?

1° On s’abstient (amen).

2° On souffre (je vous passe les détails).

3° On se case très vite et on fait les tests nécessaires pour pouvoir s’en passer, de la capote (pourquoi vous croyez que je suis avec l’Epoux depuis mes 18 ans ?).

Bien entendu, il existe depuis belle lurette des préservatifs sans latex, dit hypo-allergéniques, mais ils sont difficilement trouvables, et relativement onéreux (en même temps, se protéger, ça n’a pas de prix). J’espère que cette gamme va être disponible chez tous les revendeurs agrées. J’irais faire un tour dans quelques boutiques dans les prochains jours pour vérifier si ça se diffuse (je me vois bien faire la tournée des pharmacies et sex shops de Limoges …). Et sinon il reste donc les commandes en masse sur le ouèbe, bien évidemment.

Alléluia.

(Je vous recolle un coup d’Elmer pour la route ? Nan ? Bon, tant pis.)