Karole, Biolay et nuances de fessées

Vu cette nuit sur le blog de Caroline (oui je vis de folles nuits d’insomnie en Martinique, y’a pas de mystère, le décalage horaire, ça se récupère pas, pas en moins de 3 jours) le clip du prochain single de Benjamin Biolay.

Raaaaah.

Autant dire que ça m’a pas aidé à me rendormir cette affaire.


Benjamin Biolay Aime Mon Amour (exclu vidéo) par Europe1fr

Je partage l’avis de Caroline, Karole Rocher (vue dansn « Polisse« ) te convertirait au saphisme d’une simple inclinaison de sa noble nuque, et puis bon Biolay, Biolay quoi.

Grou.

Sinon, au titre du prolongement du grou et de la cogitation à la faveur de mon insomnie (autant dire qu’en 2 heures, je te reconstitue un max d’idées foireuses lumineuses pour occuper mes journées) j’ai décidé de lire « 50 nuances de Grey » (en français, comme une bonne feignasse). Je me doute que c’est une vaste daube écrite avec les pieds, mais je me connais, c’est comme pour « Twilight« , c’est de la merde, mais on ne peut pas s’empêcher de s’en délecter (je suis faible). Accessoirement, sans être une maîtresse sado maso, je suis assez pro fessée au lit, et je suis curieuse de voir comme ces pratiques « coquines » sont valorisées dans la chick litt. N’est pas Pierre Louys qui veut hein.

3 réponses sur “Karole, Biolay et nuances de fessées”

  1. Acheté aussi, le bouquin…
    Reste à savoir si je vais assumer de le lire dans le train!

  2. Avoir la librairie La Musardine à quelques stations de métro et se rabattre sur 50 shades of grey, c’est un peu dommage non?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.